EN / RU / FR

La Presse

Où l’international rencontre l’École maternelle internationale Montessori de Vienneby par Rennie Sweeney, Vienna News

 

Le bruit des applaudissements, des chants et des rires arrivent jusqu’au couloir. D’après vous, qu’est-ce que c’est ? susurre un enseignant derrière la porte de la classe. Parmi les voix, l’une émerge : « Huit – non, neuf ! Non, non, huit ! » Un petit gazouillis éclate derrière la porte qui est au bout du hall d’entrée qui sert de point de rencontre pour les parents et les visiteurs.

Nous avons traversé une immense porte en fer forgé fin-de-siècle, peinte en vert classique. Avec le design d’Otto Wagner, le protégé de Max Fabiani, qui avait tout juste 20 ans, cette esthétique viennoise ajoute au sentiment d’ouverture et d’idées nouvelles et sert de transition entre le quartier paisible d’Ungargasse, dans le 3ème district, et le havre paisible et calme de l’ l’École maternelle internationale Montessori de Vienne. La lumière ruisselle depuis une fenêtre immensément haute, s’infiltrant doucement dans la salle principale, à travers des rideaux blancs.

L’École maternelle internationale Montessori de Vienne a célébré l’anniversaire de ses 25 ans en octobre 2012, radieuse dans son espace récemment rénové. Dirigée par la famille Dekleva, avec l’anglais comme langue d’enseignement, l’École est seule à représenter l’Association Internationale Montessori en Autriche, qui transmet l’approche éducative révolutionnaire Montessori.

Voici une ‘Casa’ où l’enfant non seulement apprend mais « trouve une porte vers un nouveau monde », nous dira Julia Dekleva-Lenko, Directrice des études, et ceci est mis en œuvre avec évidence, littéralement à chaque coin de l’institution. Il y a les traditionnelles ‘tables de contrôle’, et les tables rondes qui favorisent une interaction plus large ; les outils pour travailler sur les lettres et les chiffres ; des espaces artistiques et créatifs pour développer la créativité manuelle, les étagères innombrables d’une impressionnante bibliothèque interne, et des cartes colorées du monde pour orner les murs.

A proximité se trouve le paisible parc Arenberg, lieu idéal pour les sorties. Même au cœur de la ville, l’environnement du voisinage est calme, permettant aux petits de faire en toute sécurité l’expérience des concepts d’autonomie et de motivation personnelle favorisés par l’approche Montessori.

L’ensemble des élèves comprend actuellement des enfants de 15 pays différents, ce qui développe les capacités personnelles et le sentiment de bien-être en tant que groupe. Les rires venant de la classe résonnent dans le grand hall, et on peut même les entendre encore quand la porte majestueuse de l’entrée se referme sur un visiteur. Il est facile de voir pourquoi les petits sont si heureux ici. C’est un lieu où l’apprentissage s’associe à la curiosité naturelle et au jeu, en aidant les enfants à découvrir leurs forces et qui favorise l’autonomie tout en confortant le groupe. C’est un lieu inspiré et innovant, dans la tradition des idées viennoises.

The wrought iron gates of the Montessori Preschool's Haus
Fabiani, 1901 Photo: IMP